Charles Brico est an amateur d'opinel comme vous et moi.
Et a la fois une fortiche dans le domaine d'opinel customise.

Je me permets de vous presenter dans ce page, 
comment il modifie le manche de son opinel.
                                                                                   Ohinel
 




- Voici quelques explications sur la realisation.

Je pense que šela pourrait interesser certains amateurs.
Les modifications ici sont assez simples et donnent de tres bons resultats.

EXPLICATIONS 
============
-
Je n'ai pas d'outil particulier pour modifier les "opinel".
J'utilise une petite ponceuse Ó bande ( ou des rapes de menuisier )
Quelques limes Ó bois, du papier de verre et de la colle Úpoxy.
Le seul outil particulier mais tres courant est une pince
pour retirer les clips (a ouvrir).
Ce qui facilite l'enlevement (et permet d'ajuster le serrage )
de la virole sans la griffer. 

-



-
Il y plusieurs facons de s'y prendre.
======================================

La plus simple est celle du couteau de la photo n░1.
-
Pour cela, j'ai garde le centre du manche d'origine,
et j'ai colle deux plaquettes de corne
Je m'y suis pris ainsi parce que les plaquettes etaient
trop fines pour faire un manche plein.


Photo 1
 

D'abord, limer les deux cotes bien a plat,
sur une profondeur de l'epaisseur de la corne.
Attention de rester parallele et surtout de garder le rebord du cote de la lame.
C'est sur ce rebord que vient appuyer la virole.
S'il est trop petit, la virole va glisser au lieu de bloquer la lame.
Bien former l'angle droit au cote de la virole.
(Photo 2)


Photo 2
 

Pour les plaquettes de corne,
-
1 - Les decouper grossierement dans la corne.
2 - Les tremper dans de l'eau bouillante pour les ramollir.
3 - Les redresser en les pincant entre
deux planchettes de bois dans un etau.
S'y reprendre plusieurs fois si necessaire.
4 - Planer les plaquettes (cote interieur)
sur la ponceuse a bande ou a la lime a bois
et limer un cote de la plaquette a angle droit.
Ce cote viendra contre la virole.
(Photo 3)
C'est assez facile. 

Photo 3
 


Coller les plaquettes sur les faces de cote au moyen d'arraldite
(colle 2 composants).
(Je prends de l'EPOXY METAL de la marque BISON)
A la lime, enlever ce qui depasse des plaquettes
et les ajuster a la partie de bois qui reste au centre.
Ce bois legerement teinte donne une apparence tres chic.
Sinon on peut toujours y coller une plaquette de corne
comme sur la photo.
Une fois poli on ne voit pratiquement pas les jointures.
( Photo 4)

-

Photo 4
 


Photo 5



Voici encore deux precisions interessante pour de futur "customiseur"

1 - Pour polir la corne, j'utilise simplement de la pate a polir les metaux
que l'on utilise chez soi pour les couverts.
Ca marche tres tres bien.


2 - pour finir un manche ou on voit la porositÚ de la corne ou des os,
j'utilise de la colle cyanolite (colle rapide).
J'enduit le bout de colle et je ponce avec du papier de verre.
Ca reconstitue la corne et donne les memes effets
que les couteaux de collection. ( qui sont fait ainsi)


Autre Methode
=============
Si les les plaquettes sont plus grosses,
on peut utiliser la methode de realisation
du couteau des photos 6 et 7.
Je l'ai realise a partir de zero, y compris la lame forgee et trempee.
Il s'agit d'un manche plein mais en deux demi coques,
avec une bande de duralumin pour reprendre
l'epaisseur de la lame et des clous de laiton pour assembler le tout.
On peut mettre une bande en corne de la meme epaisseur
que la lame et coller le tout.

Meme colle que pour le cas precedent.

Le cylindre qui s'emboite dans la bague metallique
sous la virole est forme et ajuste a la main.
Bien respecter la perpendicularite pour que la virole se bloque bien.
Pour les clous, il vaut mieux percer les trous, et les coller.
Le mattage risque de casser la corne.

-

Photo 6
 

Photo 7
 


Manche plein
============
Pour un manche plein, il faut prendre l'extremite d'une corne
et l'ajuster pour qu'elle entre dans la bague metallique sous la virole.
La grosse difficulte pour moi, est de creuser la saignee dans le manche.
Pour cela, il faut une petite scie circulaire (et s'excercer avant) .
C'est assez difficile d'avoir une saignee bien nette.

-
FINITION
======================
La finition de la corne se fait au papier de verre tres fin (600 ou plus),
puis je termine par de la pate a polir ce qui donne
de suite une apparence vernie tres professionnellee.

-
Manche en OS
============
Pour travailler l'os c'est le meme principe ( y compris pour le redresser),
mais il faut trouver un os suffisamment gros ( femur de cheval).
Les os de boeuf ne sont pas assez massifs pour faire un manche plein.
Pour cacher les parties poreuses (interieur) mettre
quelque gouttes de colle rapide 'cyanoacrylate' (glue)
et poncer de suite au papier de verre.
La corne se recompose avec la colle et forme
une couche de corne synthetique d'un tres bel effet.
C'est ainsi que sont faits les couteaux de collection.
L'os bien travaille ressemble a s'y meprendre a de l'ivoire.
Meme des brocanteurs professionnels s'y sont trompes.
Attention, la corne craint l'eau et se deforme.
Et le travail sent mauvais. 

 

Astuces
-------
Pour GRAISSER les opinel utiliser de la cire liquide
Pour PROTEGER les manches utiliser de l'huile de lin.
Laisser secher.
Si apres 2 heures ce n'est pas sec, essuyer
sinon l'huile va former une croute tres dure et peu elegante.
Pour AMELIORER le mouvement de la virole,
coller une fine languette de feutre sous le bourlet metallique
pour reguler la force de rotation. 

Bon travail.
Charles